Les bénéficiaires de l’économie de confinement

Il est sans doute que la pandémie qui plane actuellement sur la terre entière soit la cause majeure de la crise économique de 2020. Toutefois, il y a certains qui nonobstant cette crise sanitaire ont su tirer profit pour accroître leur niveau économique. Découvrez ici les grands profiteurs du confinement.

Quelques répercussions de la covid sur l’économie

Il est au su de tous que la pandémie a eu d’énormes conséquences sur l’économie. Au prime abord, cette situation, qui a imposé le confinement, a détruit les secteurs de l’emploi tout comme un grand nombre secteurs. Chez les Français, cette crise a fait faillir l’économie de 8,3 % en 2020 d’après les statistiques de l’Insee. En plus de cette diminution, les comptes de l’Organisation internationale du travail montrent une régression de 255 millions dans le monde. Ne parlons plus du marché d’automobile qui non seulement est resté très exsangue, mais a également connu une baisse de 15 % aux États-Unis d’Amérique et 25,5 % en France. Il faut admettre que ces baisses sont très considérables et ont eu d’énormes impacts sur l’évolution de l’économie américaine, tout comme française.

Les bénéficiaires du confinement

En dépit, du fait que la pandémie a retardé la plupart des économies, il faut aussi mentionner que cette même situation a été en la faveur de certains actionnaires. Les actionnaires multinationales telles qu’Apple, Netflix et Amazon, contrairement aux autres ne peut jamais se plaindre de la situation actuelle vu que leurs chiffres ont farouchement dopé au cours de ces périodes. L’année de 2020 a été une période très accablante qui fut marquée par une panoplie de dépenses qui sont liées aux loisirs et à l’alimentation. Tout cela est en liaison directe avec le changement brusque du mode de vie. Oui, ce mode de vie casanière qui fait de nous des réfugiés a grandement favorisé certains actionnaires. La vente des ordinateurs a augmenté vu que les maisons sont plus que devenues des salles de cinéma, des bureaux, ou même des restaurants. Il est donc normal que ces actionnaires deviennent les bénéficiaires de ce nouveau mode de vie.