Certains pays européens doivent encore reprendre leurs programmes de vaccination malgré le rapport de l'OMS

Malgré le rapport publié par l'OMS, certains pays européens comme le Danemark, la Suède et la Norvège ont déclaré qu'ils ne reprendraient pas leur programme de vaccination tant qu'ils ne se seraient pas personnellement assurés de l'innocuité du vaccin d'AstraZeneca. Selon Soren Brostrom, directeur de l'autorité sanitaire danoise, des enquêtes supplémentaires doivent être menées.

Le rapport de l'OMS fait état de la sécurité du vaccin d'AstraZeneca, ajoutant qu'il n'y a pas assez de preuves pour prouver que le vaccin a provoqué des caillots sanguins. L'agence sanitaire de l'Union européenne a corroboré le rapport de l'OMS et a exhorté les pays européens à reprendre leur campagne de vaccination.

Les rapports sur la coagulation du sang provoquée par AstraZeneca ont amené de nombreux pays européens à interrompre le déploiement de leurs vaccins.

De nombreux pays européens ont interrompu leurs programmes de vaccination lorsque la Norvège a signalé qu'un patient ayant reçu le vaccin était mort de caillots sanguins. La moitié des pays européens qui avaient cessé d'utiliser le vaccin ont repris leurs activités après le rapport de l'OMS. Pour éviter les frais liés aux obsèques, le mieux est de souscrire une assurance. Plus d’information ici.

 

Selon M. Brostrom, le rapport de l'OMS n'influencera pas la décision du Danemark de cesser d'utiliser le vaccin d'AstraZeneca. Il ajoute que le pays poursuit son enquête sur les allégations et ne reprendra l'utilisation du vaccin que lorsqu'il sera sûr de son efficacité et de sa sécurité. Les responsables de la santé du Danemark, de la Suède et de la Norvège ont déclaré qu'ils prendront leur décision finale concernant le vaccin lorsqu'ils examineront ses données la semaine prochaine.

La Norvège et la Suède ont été témoins de cas de coagulation du sang après l'utilisation d'AstraZeneca

La Norvège et la Suède ont toutes deux été témoins de cas de coagulation du sang chez des patients ayant reçu le vaccin. La Norvège a enregistré cinq cas différents, où tous les patients ont dû être hospitalisés pour gérer les caillots sanguins qui se sont formés, les saignements continus et les plaquettes sanguines faibles. La Norvège a également connu un décès causé par la coagulation du sang.

 

La Suède aurait enregistré des dizaines de caillots sanguins se formant après que des patients aient pris le vaccin. Elle a également enregistré deux décès survenus après l'administration du vaccin. Les cas de Covid-19 en Norvège et en Suède sont en augmentation, tandis que ceux du Danemark sont en baisse constante.